Ghachok from up
Ghachok est un grand village étendu sur plusieurs plateaux de la vallée de la rivière Seti (‘blanche » en Nepali) qui s’écoule du cœur du massif des Annapurnas jusqu’à la ville de Pokhara. L’eau ne manque pas dans cette vallée, une autre rivière, la Lasti, dévale par 7 cascades du haut des collines et vient irriguer les champs et rizières du village. Au début de la mousson, en juin, on plante le riz qui sera récolté en novembre et servira de nourriture de base pour toute l’année. Le reste du temps, on plante pommes de terre, blé, orge, millet et maïs. Chaque maison a son jardin potager, et grâce au climat subtropical, on trouve des bananiers, des orangers et des goyaviers.

En outre, la plupart des habitants ont au moins un buffle pour le lait et le fumier, et souvent une ou plusieurs vaches laitières dont ils amènent deux fois par jour le lait à la coopérative du village, ce qui leur rapporte un revenu complémentaire. Comme presque partout au Népal, pas de pâtures, les terres sont toutes utilisées pour les cultures, ce qui fait que les bovins sont nourris à l’étable avec de l’herbe fraîche et du foin. C’est pourquoi les villageois doivent chaque jour aller dans les champs ou en bordure de forêt ramasser de l’herbe, qu’ils ramènent à la maison dans leurs paniers tressés « doko » portés à la nuque. On élève aussi des chèvres, elles sont gardées dans des petits abris surélevés sur du bambou. Ce n’est pas pour leur lait, mais pour leur viande qu’on consomme à certaines occasions.

Villagers doko ghachok

Tous les villageois sont fermiers, mais certains exercent en plus un autre métier, comme enseignant dans une des écoles du villages, commerçant dans une des petites épiceries, employé municipal, guide de trek saisonnier… Depuis de nombreuses années, beaucoup d’hommes du village partent en ville ou à l’étranger pour gagner leur vie : en Inde, Malaisie, dans les pays du golfe. Beaucoup, entre 25 et 40 ans, sont absents plusieurs années, ce qui fait que ce sont les femmes qui assurent elles-mêmes la plupart des travaux de la ferme en plus des tâches domestiques et de s’occuper de la famille. Les enfants fréquentent l’une des 5 écoles de Ghachok, puis ils se rendent généralement à Pokhara pour poursuivre leurs études. Il reste enfin les anciens au village qui continuent à perpétuer les traditions.

En séjournant à Annapurna Mon Village, vous aurez l’occasion de voir et mieux comprendre la vie à la campagne népalaise. Rude, elle est aussi riche de traditions et de partage. Je vous parlerai dans un autre billet de blog des rites et des festivals hindous qui rythment l’année des habitants de Ghachok.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Logo
MENU
Information
Annapurna Mon Village, Ghachok-3, Ghachok 33700

call For Reservations

+977 9856025315

CONTACT

info@annapurnamonvillage.com

Copyright © 2019. All Rights Reserved.